Le Pélardon

Arrêtons-nous un instant en Languedoc pour ce fromage au léger goût de noisette.
Son nom n’apparait qu’au XVIIIe siècle comme péraldou des Cévennes.
Au début, il a eu du mal à s’installer et à trouver sa place sur les tables bourgeoises peux friandes de fromage de chèvres, la caprine étant « la vache du pauvre ».
Ce petit plaisir reste donc un fromage de « ménage » réservé au plus modeste.
Jeune le pélardon présente une croûte blanche et ridée. Sa pâte d’un ton ivoire est crémeuse et onctueuse et libère une légère odeur caprine.
En vieillissant la force se libère, le goût de chèvre s’exprime davantage alors que sa pâte devient plus cassante.

Région : Occitanie
Pâte molle à croûte naturelle
Lait de chèvre

Suggestion : un Corbières, un rouge du Gard, un Saint-Chinian.

Recette : Salade de Pélardon
250 gr de mâche – 3 pommes reinettes – 1 citron
2 pélardons très secs – Des cerneaux de noix – 3 c à s d’huile de noix
Sel, poivre

Laver et essorer la mâche. Peler, évider et émincer finement les pommes.
Arroser du jus de citron.
Dans un saladier mettre la salade, les pommes au jus de citron et gratter les pélardons. Emietter les cerneaux de noix.
Ajouter l’huile de noix.
Soyez généreux avec le poivre, remuer, rectifier l’assaisonnement et servir.

Recette extraite et remerciements à pelardon-aop.fr

dictum ut mi, odio ipsum felis venenatis, elementum et, Phasellus efficitur. Praesent